Prostitution: un choix libre et éclairé (…pour l’homme)

Ce texte est disponible en anglais.

Ecrire sur la prostitution, c’est aller au casse-pipe (…ha ha) (…sorry).

On se retrouve très vite dans des guerres d’idées intestines, certaines sincères et véritablement soucieuses des femmes prostituées, certaines de mauvaise foi totale.

Mais une chose est sûre. Il est temps d’arrêter de scrutiniser la responsabilité des femmes.

Continue reading

Advertisements
Image

Lilla Berlin repointe le bout du nichon!

Yay! Le Lilla Berlin nouveau est arrivé!

Après un interminable mois de vacances, Ellen Ekman est de retour avec Lilla Berlin. Qui en quatre cases, fait mieux qu’un long discours!

Lilla Berlin 10 août 1/4

– Excusez moi, mais il est interdit de bronzer seins nus sur cette plage. Je vous signale qu’il y’a des enfants ici!

– Ah ouais, ça serait particulièrement horrible qu’ils puissent voir cette partie du corps que 50% d’entre eux auront en grandissant…

Continue reading

A comme agressive

Et voilà! Grâce à Sophie Gourion, ma BD sur l’agressivité présumée des féministes.

Oui, celle-là même dont on nous taxe dès que l’on essaie d’exprimer une opinion qui va contre le concensus général. Celui qui dit les hommes et les femmes ont des rôles complémentaires, et que les femmes ne devraient donc pas faire ch… et essayer d’en sortir.

Allez le lire, et n’hésitez pas à commenter!

En attendant de publier une version suédoise et anglaise, je laisse une version ici aussi.planche 0607bis

 

Pourquoi une femme ne doit jamais se laisser aller (☆^ー^☆)

Avec une amie, on discutait récemment de ces mecs qui se foutaient d’avoir une copine épilée (oui, des jambes et aisselles aussi). Pour certains, ça ne fait simplement pas partie de l’équation du désir. Ça fait du bien, quand on a parfois l’impression de devoir lutter pour avoir le droit de conserver un peu de fourrure sur son propre minou. Nous trouvons toutes les deux que les mentalités évoluent et que c’est génial. Et puis, entre autres rires et anecdotes, elle me glisse cette phrase sibylline:

“Même s’il s’en fout, ne te laisse pas aller, pour toi”

Une autre amie, qu’il conviendrait de décrire comme La Femme Fatale selon les critères en vigueur, s’est emportée lors d’une discussion sur l’aliénation par l’apparence “Oh là là! Les femmes françaises ne font juste pas envie!! Ne fais pas la française!”

Je me suis donc encurieusée. Que signifie donc “ne pas se laisser aller, pour moi”? Si c’est pour soi, il y aurait donc des raisons intrinsèques à explorer? Quelle est l’importance de “faire envie”? Voilà bien des concepts familiers et récurrents, à longueur d’éducation à la russe -je viens d’une culture où on se maquille et où on se vernit les ongles pour aller acheter le pain- de conversations et de lectures de magazines.

Voilà plusieurs mois que je vis en Suède. Ici comme ailleurs, être française rime avec gastronomie et bon vin, intellectualisme, instinct pour la mode, classe et raffinement. Mon entourage, le pauvre, a depuis bien compris que Vive la France = râler. Avec mon intérêt croissant pour le véganisme et le no-poo, est ce que je trahissais nos idéaux nationaux d’élégance et saucisson?!? Étais-je sur la pente glissante du relâchement, entraînée par mon féminisme extrémisme? Et si c’était le cas, qu’est ce qui m’attendait au bout de la chute?

Je décidai d’analyser à la loupe mon comportement rétrograde et socialement dangereux, à travers la dégradation progressive de mon apparence. J’ai renoncé à plusieurs symboles, emblèmes, boucliers, signalisateurs de mon appartenance au sexe féminins, tels que, les talons, les sacs à main, le make up, et l’ép… le pire pour la fin.

Continue reading

Sois toi même… mais pas trop!

Ok pour le sport… mais à condition de rester féminine

 

Mon corps a le dos large, le muscle dense, le cuissot puissant, les hanches étroites, les pieds larges et palmés. Mon corps peut développer en quelques semaines des tablettes de chocolat n’ayant rien à envier à Milka. Il est compact, et j’aime y penser comme à un petit atome prêt à péter en une explosion d’energie. Il est particulièrement designé pour la natation, mais est également adapté à l’équitation (…) le 100 mètres, le 100 mètres haie, le kungfu, la boxe, le tir à l’arc, le roller aggressif, etc.

Dans notre société égalitaire où notre quête existentielle ultime serait d’être nous mêmes, ces prédispositions naturelles m’ont valu bon nombre de commentaires paniqués très utiles, tels que:

– Attention à ton dos, ne nage pas le papillon!

– Le judo oui, mais … C’est pas très féminin.

– Et la danse, tu y as pensé?

– Peut être devrais tu éviter le crawl?

– Arrête de t’entraîner comme ça on dirait bientôt un déménageur! C’est pas beau!

– C’est bien ton roller là, ça affine les jambes.

– Tu as pensé à nager avec des palmes?

– Tu devrais arrêter de courir tous les jours. Tu manges trop le soir!

Et bien sûr :

– Tu vas jamais trouver de MEC.

Continue reading