Prostitution: un choix libre et éclairé (…pour l’homme)

Ce texte est disponible en anglais.

Ecrire sur la prostitution, c’est aller au casse-pipe (…ha ha) (…sorry).

On se retrouve très vite dans des guerres d’idées intestines, certaines sincères et véritablement soucieuses des femmes prostituées, certaines de mauvaise foi totale.

Mais une chose est sûre. Il est temps d’arrêter de scrutiniser la responsabilité des femmes.

Continue reading

Advertisements

Bonne nouvelle! Le féminisme EST à vendre.

Bon alors suite aux réclamations et aux mouvement de foules de deux personnes, voici la traduction en français (original ici) de l’article sur Le féminisme à vendre!
 
Edit: Merci @annaploime pour ta relecture, il y’avait du boulot!

En colère #commeunefille

L’un des aspects de mon travail est de rédiger des rapports analytiques sur les grandes tendances dans la criminalité transnationale. En plus sexy, je fais de l’analyse criminelle. Dès que l’on m’en donne la possibilité, j’essaie d’inclure une réflexion sur le genre ou d’adopter un point de vue “non-traditionnel”. Le dernier article que j’ai co-écrit devait discuter de l’abondance nouvelle de la méthamphétamine en Afrique de l’Ouest, ainsi que du rôle prépondérant des femmes dans la réponse sociale.

Entre ma première version et la version finale conjointe, l’article a été modifié et ré-édité, à tel point que ma préoccupation initiale (qui était, pour rappel, l’importance des groupes de femmes dans les sociétés traditionnelles et leur rôle indispensable dans la lutte anti-drogue) était quasiment absente.

A la fin, les femmes sont présentées comme une structure sociale parmi d’autres, loin derrière les médias ou des groupes religieux. Et pour aggraver les choses, la publication a été retardée de plusieurs semaines, pour faire place à une autre analyse. La visite du président du Kazakhstan en Chine. Qui était donc plus importante que les actions de millions de femmes africaines.

Encore une fois, un sujet concernant des millions de femmes ne faisait pas le poids face à un sujet sur un seul homme, fut il président.

Mais tout ceci est sur le point de changer.

Continue reading

Lilla Berlin du 12 Juin :D

Tous les matins je prends le Métro, qui n’est pas trop mauvais à Stockholm, en particulier grâce à ses BD.

Entre l’horoscope et le programme télé se cache Lilla Berlin de Ellen Ekman, une petite BD typique de Södermalm et ses hipsters tatoués à petits chiens (Suivez le lien, vous ne regretterez pas) (bon, faut parler un peu suédois).

Cette BD est vraiment très intelligente, percutante et très très drôle -tout ce qu’on demande à une BD quoi!  Je partage avec plaisir l’édition du jour, et vous laisse juger à quel point c’est excellent! (traduction plus bas)

Entre l'horoscope et le programme télé se cache ce joyau du matin :)

Entre l’horoscope et le programme télé se cache ce joyau du matin 🙂

Continue reading

Magnificent Maleficent!

Une de mes petits défauts qui a évolué en tare avec les années est que je n’arrive pas à me taire pendant un film. A 15 euros la place, je me suis fait une brochette d’ennemis mortels -et alliéné une partie de mes amis. Le cinéma est souvent synonyme d’un long moment de souffrance pour moi et surtout mes accompagnateurs car les films qui passent le test de Bechdel sont rares. Certains de mes amis refusent d’être assis à mes côtés pendant une séance, voire que je sois présente à une soirée film privée.

Mais comprenez moi! Il m’est particulièrement difficile de supporter sans remarquer, souffrir, fulminer, et avoir envie de quitter le salon/la salle la plupart des films. Pour peu qu’on soit un minimum conscient.e des discrimination de genre, les clichés sexistes dont sont gangrénés les films sautent aux yeux et étouffent tout l’intérêt de l’oeuvre. Exemple: oui, le moyen âge ça craint, ai-je envie pour autant de voir une femme violentée toute les 10 minutes sans raison scénaristique? Aucun secteur n’est épargné, ni le commercial ni le cinéma indépendant. Les réalisateurs ne prennent aucun risque et optent pour l’éternelle hiérarchie du missionnairede l’affiche: l’homme au premier plan, la femme ornementant agréablement le fond. Une femme jeune, accessoirisée, sexualisée, objet offert au male gaze -car le spectateur et sujet serait forcément un homme blanc hétérosexuel.

Continue reading

Le trésor caché des Nations Unies

Le trésor caché des Nations Unies

En visite aux Nations Unies à Vienne, j’ai eu l’immense privilège de découvrir leur secret le mieux gardé. Une œuvre d’art poignante fièrement exposée entre deux ascenseurs du bâtiment D-E.

Car si le rôle de l’art est de couper le souffle, provoquer la stupeur et le questionnement, dans les faits, très peu de réalisations artistiques y parviennent. Lady Gaga et Madonna ont déjà exploité toutes les possibilités de masturbation curcifixoire, et les séries télé (nous) sont passées (par) derrière.

Mais le tableau du Batiment D-E m’a profondément secoué. Sa présence obsédante entre ces deux ascenseurs m’a hantée toute la réunion. Sous un faux prétexte, je l’ai prise en photo.

Le coeur palpitant, je me demande à présent, comment rendre justice à ce chef-d’oeuvre? Au delà des émotions complexes qu’il provoque (entre autres, hilarité et embarras) je vais tenter de l’analyser avec la ferveur et l’honnêteté qu’il mérite.

Car j’étais partie -et vous aussi- pour une histoire palpitante de guerres et complots, ou les conspirations s’entremêlent à l’incompétence administrative du plus haut niveau; où dictateurs et grands de ce monde se croisent dans les couloirs tortueux du pouvoir au mieux de leurs intérêts respectifs.

 

2728552

 

 

Continue reading

Deux femmes, un homme et un petit bébé – manifestent contre le viol

1er mai: une femme et un homme discutent et rient dans le métro. Ils ont des affiches: “QU’EST CE QUI PROVOQUE LES VIOLS: 1. LES FEMMES BOURRÉES? X  2. LE FLIRT? X 3. LES VIOLEURS? “.

Une troisième femme tenait le même panneau d’une main. De l’autre, elle balançait doucement une poussette avec un tout petit bébé. Ca se voyait qu’elle n’avait pas du accoucher il y’a très longtemps, même pour moi qui n’y connais rien aux bébés.

Ils sont partis en direction de leur lieu de rendez vous, leurs panneaux bien droits dans la rue peu fréquentée. Je ne sais pas qui les attendait, ni où, si dans le reste de la manifestation il y avait dix, cent, ou mille personnes. Ca n’avait aucune importance. Ils partaient faire changer de camps à la Honte.

Dans le métro, j’avais dit “merci pour ce que tu fais” à la jeune accouchée et son minuscule bébé. Elle m’a souri, “merci de dire merci“. Son visage était radieux et fatigué.

Ils sont partis défendre les valeurs qui me tenaient le plus à coeur. Je suis partie dans une autre direction pour chercher des articles de sport.

suffragettes-in-new-york

  SPAIN-WOMEN-RIGHTS-DAY